WEreputation interviewé par LeFigaro.fr sur le community management de la page Facebook de La Caisse d’Epargne

WEreputation interviewé par LeFigaro.fr sur le community management de la Facebook de La Caisse d’Epargne.

L’écureuil de La Caisse d’Epargne ne fait par rire tout le monde

« En publiant une photo d’un écureuil en fâcheuse posture sur Facebook, la Caisse d’épargne s’est attirée les foudres de certains commentateurs sur le web. Mais s’est assurée un certain succès sur les réseaux sociaux.

Peut-on rire de tout sur les réseaux sociaux ? Non. La Caisse d’épargne en a fait l’amère expérience ce jeudi. Sa caisse régionale Auvergne-Limousin a publié sur sa page Facebook une photo d’un écureuil dont les testicules étaient coincés dans une mangeoire pour promouvoir une assurance « accidents de la vie ». Bien mal lui en a pris : les amoureux des animaux n’ont pas tardé à fustiger cette mise en scène de sa mascotte du plus mauvais goût.

Lire la suite :

Repéré par un internaute qui l’a partagé sur Twitter, le post a rapidement fait le tour du web. Et a suscité l’indignation des internautes. Quelques heures plus tard, il était supprimé. Mais le mal était fait et des captures d’écran continuaient de circuler.

écureuil-facebook-caisse-depargne-lefigaro-ereputation-community-management

La Caisse d’épargne Auvergne-Limousin, pourtant une habituée des messages légers voire humoristiques, a dérapé. Damien Armenté, de l’agence WEreputation explique que « dans une période où l’on parle beaucoup d’éthique, de responsabilité sociale des entreprises et où les consommateurs sont en recherche de sens, ça ne pouvait pas passer ». D’autant que les banques « ont été parmi les dernières entreprises du monde connecté à intégrer les réseaux sociaux dans leur communication », souligne Florian Silnicki, expert en gestion de la réputation, et que leur prise de parole y reste « particulièrement timide ».

Pourtant, à y regarder de plus près, ce micro-événement numérique n’a pas eu que des effets négatifs. La page Facebook de la Caisse d’épargne Auvergne-Limousin enregistre près de 24.000 fans contre à peine une centaine à 11.000 pour les autres caisses régionales. Et très peu de commentaires désobligeants semblent avoir été postés: seuls deux étaient visibles sur la page vendredi après-midi. Alors que d’autres se réjouissent au contraire de cette communication sur un ton décalé. L’un des internautes prévient : « Si vous ne remettez pas l’écureuil, on vous fera subir le même sort ! » De l’humour ? »

Article publié sur LeFigaro.fr le 18/10/2013 par Géraldine Russell

About the author  ⁄ Marcel Rebolle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire